In the Heart of the Great War

Mons, une ville au cœur de la Première Guerre mondiale

Publicités

Par son statut éminemment représentatif des multiples expériences de la Première Guerre mondiale, au même titre que Dinant, Ypres ou Péronne, le choix de Mons comme lieu d’accueil de nos journées d’études nous est apparu des plus pertinent. Mons fut tour à tour sur la ligne de front, sous occupation allemande puis libérée le 11 novembre 1918.

Ainsi, la bataille de Mons, qui fut livrée le 23 août 1914, vit le retour des troupes britanniques sur le sol européen, cette fois contre l’armée allemande lors de cet ultime affrontement de la Bataille des Frontières qui prit place du 7 au 23 août 1914. Par la suite, sous occupation allemande, Mons passa de la zone du Gouvernement Général à celle des Étapes. Ses populations civiles connurent ainsi les rigueurs et le mode de vie d’une des grandes occupations militaires du XXème siècle : réquisitions de denrées alimentaires, déportation des civils vers l’Allemagne ou vers la France à proximité du front, ainsi que la répression des actes patriotiques. Toujours à l’arrière des lignes, c’est toute la région houillère de Mons qui fut l’objet de la prédation des forces allemandes, qui entendaient exploiter au mieux ses ressources économiques et humaines. La population civile du bassin montois vécut ainsi au contact de ces forces armées, tout autant qu’à celui des troupes alliées, notamment les soldats canadiens, à l’occasion de sa libération en 1918.

Dans les mémoires collectives de la Grande Guerre, que cela soit chez les Britanniques et les Canadiens, chez les Français, Belges, Allemands ou Américains, le nom de Mons n’est pas sans charrier son lot d’images et de symboles. Ainsi c’est en cette région chargée d’histoire, du cimetière de Saint Symphorien aux pavés même qu’arpentèrent les femmes et les hommes qui vécurent le conflit mondial, que nous entendons renouer, durant ces journées d’études à Mons, avec cette expérience particulière, cette rencontre entre les mondes civils et militaires.

Pour en savoir plus : Lanneau Catherine, e.a. (éd.), 14-18. La Grande Guerre à Mons et dans sa région, Waterloo, Avant-Propos, 2015.

Publicités